Enfin le Médiateur ! Après publication des décrets relatifs à ses missions puis à son budget, le Médiateur national à l'énergie a été nommé le 5 novembre dernier. Il s'agit de Denis Merville, qui a accordé un entretien à Energie2007.


Energie2007: vous venez d'être nommé médiateur. Comment appréhendez-vous cette nouvelle fonction?
Denis Merville: C'est un poste qui sera difficile et exigeant. Tout est à mettre en place. Les textes viennent à peine de sortir... Il faut trouver des bureaux, recruter une équipe, mettre en place les circuits administratifs... Bref, toute une logistique qui n'existe pas aujourd'hui. Pour commencer, j'ai besoin d'un agent comptable sans lequel rien n'est possible. Je viens d'en discuter avec la Dideme.

Energie2007: Pour votre équipe, quels types de profils envisagez-vous?
Denis Merville: Elle sera composée de personnes qui ont une excellente connaissance du marché de l'énergie. Il n'est pas impossible qu'y entrent des personnes qui viennent de la CRE, par exemple. Aux côtés de ces "experts" (a priori 2 postes à temps plein), il y aura aussi un secrétaire général et, bien sûr, un secrétariat. Ce sera vraisemblablement une organisation centralisée, au moins au début. En ce moment, je reçois des CV....

Energie2007: Que trouvez-vous en arrivant? Des plaintes en souffrance?
Denis Merville: Il y en a quelques unes, qui ont été adressées soit à Jean-Claude Lenoir, soit au ministère de l'Industrie ou à la CRE. Mais ce sont surtout des demandes d'information; il y a eu peu de véritables contentieux. N'oubliez pas que le médiateur est une instance en appel après épuisement des autres voies de recours.

Energie2007: Quel est votre programme ?
Denis Merville: D'abord, rencontrer les associations de consommateurs... dès que j'aurai un bureau et un téléphone, pour savoir comment elles abordent la fonction et quelles sont leurs attentes. Ensuite, sans doute début 2008, si la "réversibilité" est adoptée par l'Assemblée nationale, il faudra mettre en place un dispositif pour informer les consommateurs. Pour l'instant, presque personne n'a changé de fournisseur. La "réversibilité" pourrait changer la donne.

Energie2007: Vous n'étiez pas le "favori" des associations de consommateurs...
Denis Merville: J'aborde cette fonction de manière très ouverte. Un journaliste m'a dit, surpris :"mais vous ne venez pas d'EDF!" C'est vrai que mon profil est plus tourné vers l'environnement que l'énergie mais cela m'a appris la fonction de médiation! Comme élu, j'ai l'habitude, depuis plus de 25 ans, d'instances de conciliation avec des associations de protection de l'environnement ou de défense des consommateurs! J'ai présidé Air normand, je siège à l'Agence de l'eau... Je crois que ce qui compte d'abord pour un poste comme celui de médiateur, c'est l'indépendance d'esprit.

Energie2007: Vous avez un budget de plus de 4 millions d'euros... pour 2007. Allez-vous tout utiliser?
Denis Merville: La Caisse des dépôts tient cette somme à disposition mais il n'y a aucune obligation de tout dépenser en 2007! Le budget du Médiateur n'est pas tenu à l'annualité budgétaire. C'est donc reportable. Et n'oubliez pas que je n'ai pas encore d'agent comptable.