Salon des maires 2014: rendez-vous sur le stand FNCCR
24/10/2014 | Administrateur Energie 2007
Comme chaque année, la FNCCR et ses adhérents seront présents lors du Salon des maires (25, 26 et 27 novembre 2014, porte de Versailles). Nous serons ...
0 Réaction(s) › Lire

 
Haute-Marne : Directeur Général des Services (H/F)
› Participez
Valérie Bros à ERDF?
› Participez
Eclairage public: les salariés de GEG en colère
› Participez
La CGT d'EDF condamnée
› Participez
Décès accidentel de Christophe de Margerie, PDG de Total
› Participez

Retour 

Précarité énergétique: étude de la Fondation Abbé Pierre
Vos droits | 2013-12-12 15:17:00 | Administrateur 'Energie 2007'

"Quand c'est le logement qui rend malade": la Fondation Abbé Pierre a mis en évidence les liens entre précarité énergétique et santé, dans la première étude conduite en France sur le sujet. etude menée par le Centre régional pour l’enfance et l’adolescence inadaptées - observatoire de la santé de Languedoc-Roussillon auprès de 750 personnes (362 logements) habitant dans l’est de l’Hérault et le Douaisis. 

L'étude a comparé la santé de deux groupes de personnes défavorisées, l'un exposé à la précarité énergétique, l'autre ayant recours aux services sociaux pour d'autres motifs. Dans le premier groupe, plusieurs pathologies ont été observées de manière significative: maux de tête, problèmes respiratoires (bronchites), ostéo-articulaires (arthrose), ou neurologiques (dépression). En outre les personnes du premier groupe sont plus sensibles aux pathologies hivernales (rhumes, angines, grippe, gastro-entérites...).

"Les enfants exposés ont eu plus souvent un rhume ou une angine au cours de l’année écoulée. Après prise en compte du niveau de pauvreté, de la présence de fumeurs ou de moisissures dans le logement, différents symptômes sont plus fréquents chez eux : sifflements respiratoires, rhinorrhées (nez qui coule) ou irritations oculaires."

Les auteurs de l'étude font le lien entre le logement, le chauffage et la santé: des familles utilisant le chauffage électrique (1) faisant par exemple le "choix" de ne pas chauffer certaines pièces, pour des raisons de coût. Une partie des "symptômes peut être en lien avec la présence de moisissures dans le logement." En revanche, "certains problèmes de santé qu’on aurait pu s’attendre à trouver plus fréquemment dans le groupe exposé, n’apparaissent pas dans notre étude. Il en est ainsi des problèmes cardio-vasculaires dont la fréquence est soulignée dans les travaux portant sur les effets de la précarité énergétique."

Cliquez:

- ici pour télécharger l'étude Liens entre précarité énergétique et santé : analyse conjointe des enquêtes réalisées dans l’Hérault et le Douaisis (novembre 2013);
- et ici pour la plaquette de synthèse "L’impact de la précarité énergétique sur la santé.


--------------

1 - "Les radiateurs électriques sont le principal mode de chauffage des ménages exposés à la précarité énergétique. Ils ont moins souvent à leur disposition un mode de chauffage central et peuvent moins fréquemment gérer la température de chauffage. Ils utilisent plus souvent un chauffage d’appoint. Ils sont plus nombreux à ne pas chauffer certaines pièces (comme les chambres), à trouver qu’il fait trop froid chez eux l’hiver, mais également que leur facture d’énergie est trop importante par rapport à leurs ressources."

 
0  Réaction(s)
Imprimer Envoyer à un ami 



Nom *

  Prénom *
Email *   Pseudo *
Société *      
Commentaire *
 
  * Champs obligatoires
 
 
© 2009 - énergie2007.fr Qui sommes nous ? Contact Mentions légales Plan du siteRSS