Petit déjeuner débat: blockchain et smart grids: compte-rendu
15/02/2017 | Administrateur Energie 2007
Si vous avez raté notre petit déjeuner "blockchain et smart grids", le compte rendu vous attend. Cliquez ici pour le télécharger. ...
0 Réaction(s) › Lire

 
Méthodes commerciales photovoltaïque : encore du ménage...
› Participez
Enercoop donne un visage à la production
› Participez
Moins de sous pour les fossiles
› Participez
Enquête interne EDF: chute de la confiance
› Participez
Arnaque batterie condensateurs onse-cse.com
› Participez

Retour 

Affichage de la consommation et économies d'énergie (étude)
Economies d'énergie | 2010-07-16 17:27:00 | Administrateur 'Energie 2007'
Devoir de vacances: rédiger une synthèse des connaissances actuelles sur l'impact que peut avoir l'affichage de la consommation en terme d'économie d'énergie chez le commun des mortels.

Restez les doigts de pieds en éventail, cette synthèse existe, l'ACEEE (American council for an energy-efficient economy) l'a publiée en juin dernier. Dans ce document, baptisé Advanced metering initiatives and residential feedback programs: a meta-review for household electricity-saving opportunities, l'ACEEE analyse et compile les résultats de 57 études sur le sujet réalisées aux Etats Unis, au Canada, en Europe, en Australie et au Japon. L'ACEEE demeure prudente dans ses conclusions rappelant que le doute reste de rigueur à l'heure actuelle et que des recherches complémentaires doivent encore être réalisées pour valider en particulier la persistance des diminutions de consommation dans le temps. De telles diminutions de l'efficacité des programmes de «feedback» sur la consommation ont pu être supposés en premier abord au regard des rares études sur les solutions les plus évoluées.

L'ACEEE formule l'hypothèse que ces diminutions pourraient potentiellement être plus révélatrices d'effets saisonniers de la consommation sur les potentiels d'économies* que de désengagements réels des consommateurs. L'analyse suggère cependant que la majeure partie des consommateurs développent des économies d'énergie en raison de leurs changements de comportement. Et, plus l'information mise à la disposition du consommateur est précise en temps réel, plus ce dernier a tendance à faire des économies d'énergie. On observera aussi que les pratiques réfléchies d'investissements dans des équipements économes ne seraient pas les plus généralisées, bien qu’elles s’avèrent efficaces pour économiser plus d'énergie,.

Pour être efficaces, les systèmes de feedback doivent non seulement être acceptés par les consommateurs mais il convient de les inciter à participer, à être actifs. Plusieurs orientations seraient susceptibles de favoriser cette acceptation et cette participation par le grand public:

Encourager les partenariats entre fournisseurs et acteurs tiers afin de favoriser l'innovation au sein des offres d'informations sur la consommation.
- Ne pas se concentrer seulement sur l'aspect financier comme moteur du changement car cela peut s'avérer contre productif dans certains cas. Il semble opportun de s'appuyer sur des stratégies faisant apparaître des normes sociales (ex : comparer la consommation individuelle par rapport à une consommation de référence), de fixer des objectifs de consommation, de susciter un engagement du consommateur ou encore d'animer des compétitions ou des événements dans le but de raviver l’éclat de la MDE.
- Garantir dès que possible le droit pour le consommateur de se désengager à loisir des programmes de MDE.
- Encourager les particuliers à faire évoluer leurs habitudes, à analyser leurs consommations et à faire des choix technologiques éclairés.
- Les consommateurs doivent mesurer que les solutions techniques ne sont pas la solution et que la majorité des économies d'énergie résultent de changements de comportement qui ne coûtent rien ou pas beaucoup.
- Exiger que les foyers qui disposent de compteurs intelligents bénéficient de données en temps réel sur leur consommation.

Enfin, les systèmes de factures évoluées donnant des informations de consommation et des astuces d'économies d'énergie n'ont pas besoin de compteur communicants pour être mises en place. Bien qu'ayant un potentiel plus limité que les solutions technologiquement évoluées de feedback, ce potentiel serait néanmoins confirmé par les études et mériterait d'être mis à profit au plus tôt.

Reste à analyser les potentiels de ces diverses solutions dans la durée dans un contexte français...

Cliquez ici pour télécharger l'étude de l'ACEEE : Advanced metering initiatives and residential feedback programs: a meta-review for household electricity-saving opportunities (attention: document PDF de 3 Mo).

-----------------
* Aux USA le pic de consommation se situe en été puisque la climatisation est très développée et que le chauffage électrique ne l'est pas. Donc une étude d'impact d'un système de feedback de consommation réalisée aux US seulement pendant l'été donnera forcément des résultats supérieurs à la moyenne d'économie constatée par une étude similaire réalisée sur 12 mois. On n'efface pas la climatisation en hiver.

 
0  Réaction(s)
Imprimer Envoyer à un ami 



Nom *

  Prénom *
Email *   Pseudo *
Société *      
Commentaire *
 
  * Champs obligatoires
 
 
© 2009 - énergie2007.fr Qui sommes nous ? Contact Mentions légales Plan du siteRSS